UFC-QUE CHOISIR MEUDON-ISSY-VANVES-MALAKOFF

NOS LETTRES D' INFORMATIONS - NOTRE FONCTIONNEMENT

LA LETTRE DU CONSOMMATEUR 3ème Trimestre 2017 :

Au sommaire de ce numéro (gratuit avec votre Adhésion à notre Association) Voir extrait ci-dessous :

La force du LOGO de L’ UFC QUE CHOISIR.

Actualités locales et générales

 – Nos soucis.

– La carte Vitale par Internet.

– Le Réseau anti-arnaques de l’UFC Que Choisir.

– Quels sont les codes à connaître sur votre téléphone portable ?

Témoignages de nos adhérents

 – Réponse à la question d’un consommateur sur les relevés compteurs LINKY.

Vos litiges et la force de nos juristes – Dossiers solutionnés :

 – ROC – ECLERC (services funéraires) a de l’espoir….

– IKEA cuisine et un évier sans fond…

La force du LOGO de L’ UFC QUE CHOISIR.

Monsieur et Madame D. ont commandé le 27 novembre 2016, auprès du magasin Natuzzi du centre commercial Domus, dédié à l’équipement de la maison, un canapé d’une valeur de 4100 € pour lequel ils ont versé un acompte de 2000 €. Le canapé devait être livré fin février.

A cette date, sans information sur la livraison, M et Mme D. contactent le magasin qui est dans l’incapacité de proposer une date de livraison. Par contre ils reçoivent une lettre circulaire, non signée, non datée, de la part de la maison mère, pour expliquer que, à cause des intempéries ! la fabrication avait pris 5 à 6 semaines de retard.

Connaissant leurs droits, et en vertu des articles L.216-1 à L.216-3 du code de la consommation, concernant le respect des dates de livraisons, le 10 mars M et Mme D. demandent à Natuzzi par lettre recommandée avec accusé de réception, l’annulation de la commande et le remboursement de l’acompte pour manquement à leur obligation de livrer le bien commandé à la date prévue. Ils précisent que l’acompte non remboursé dans les 14 jours sera augmenté des intérêts de retard.

Aucune réponse à ce courrier, mais un appel téléphonique pour demander à M et Mme D. si vraiment ils souhaitent annuler leur commande.

Puis fin avril, avec deux mois de retard, et faisant fi de leur LR/AR, un livreur les appelle pour fixer une date de livraison du canapé, ce qu’ils refusent, évidemment.

M et Mme D. envoient une seconde lettre R/AR, confirmant la résolution du contrat et leur demande de remboursement de l’acompte. Grand silence de la part de Natuzzi. C’est alors qu’ils nous consultent. Et miracle ! Après un courrier du 18 mai de notre Association Locale, demandant la même chose mais avec le logo UFC-Que CHOISIR, le 24 mai M et Mme D. reçoivent un chèque de 2100 euros (en remboursement de l’acompte de 2.000 euros plus 100 euros pour les intérêts de retard) sans aucun courrier d’accompagnement ni excuses.

 » Mais pour l’UFC Que Choisir : « il n’y a que le résultat qui compte ! ».