UFC-QUE CHOISIR MEUDON-ISSY-VANVES-MALAKOFF

ACTUALITES

HYPERINFLATION SUR LES PRIX DES ÉNERGIES : GAZ et ÉLECTRICITÉ

Le Billet du président de l’UFC QUE CHOISIR :  Publié le : 20/10/2021

Énergie moins chère ensemble. La fausse polémique

Le contexte hyperinflationniste des prix sur les marchés de gros de l’électricité et du gaz ne garantissant pas que l’opération énergie moins chère ensemble (EMCE) 2021 permette aux consommateurs inscrits à cette campagne d’obtenir des offres réalisant de manière durable des économies sur leurs factures de gaz et d’électricité, l’opération a été repoussée le temps que les marchés se calment.

Mais la campagne EMCE qui fait actuellement parler est celle que nous avons lancée en 2019, puisque les consommateurs ayant souscrit une offre pour les lots Gaz et électricité classiques prix fixes 2 ans, verront prochainement leurs contrats arriver à échéance. Et les offres qui leur sont proposées sont beaucoup plus élevées que celles dont ils bénéficient depuis près de 2 ans.

Dans ces conditions, l’UFC-Que Choisir recommande aux bénéficiaires des offres EMCE 2019, comme elle le fait systématiquement pour tous les consommateurs, de comparer les offres pour, le cas échéant, revenir au tarif réglementé de vente d’EDF s’il devait s’avérer pour eux le plus intéressant.

D’aucuns ont cru bon, sur les réseaux sociaux particulièrement, de voir une forme de contradiction dans le message de l’UFC-Que Choisir.

Ainsi, après avoir appelé les consommateurs à faire jouer la concurrence et en proposant aujourd’hui de revenir au tarif réglementé pour échapper aux hausses actuelles, l’association se renierait… Par exemple, sur Twitter, le Président de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (FEVAD) qui nous accuse de faire « volte-face », et d’affaiblir EDF.

Je veux bien croire que le Président de la FEVAD, qui n’a vraisemblablement aucune difficulté à boucler ses fins de mois, n’a que faire d’activer la concurrence sur le marché de l’énergie. Pour autant, il ferait bien de se garder de prendre ses considérations personnelles pour une défense de l’intérêt collectif, et de se documenter un minimum sur les positions défendues par l’UFC-Que Choisir quant à l’organisation du marché de l’électricité avant de twitter à l’emporte-pièce.

Voici quelques faits.

L’opération EMCE 2019 a permis aux souscripteurs d’économiser en moyenne plus de 300 euros sur la période où ont couru les offres encadrées du fournisseur lauréat. Plus largement, depuis la première campagne d’enchères inversées lancée sur le gaz dès 2014, les opérations portées par l’UFC-Que Choisir ont permis à la collectivité des souscripteurs d’économiser 70 millions d’euros.

On me permettra tout de même de souligner que l’UFC-Que Choisir n’a pas à s’excuser d’avoir permis par son action un tel gain de pouvoir d’achat sur des dépenses contraintes !

Le fait que les prix du fournisseur lauréat à l’époque vont fortement augmenter, ne doit donc pas constituer l’arbre qui cache la forêt. D’autant moins que cette augmentation des prix sur le marché est quasi généralisée, puisque les offres des fournisseurs sont évidemment toutes affectées par les prix plus élevés que jamais sur les marchés internationaux.

Cette situation justifie à l’évidence que les consommateurs qui ne sont plus protégés par un contrat à prix fixe comparent l’ensemble des offres proposées sur le marché.

Et si le TRVE (Tarif Réglementé de Vente d’Electricité) dont le prix est aujourd’hui stable, puisqu’il ne sera réévalué qu’en février 2022, devait constituer l’offre la plus attractive pour les consommateurs, alors bien sûr qu’ils devraient y retourner. Il est surprenant que ce conseil puisse surprendre.

De plus, il est dit que l’UFC-Que Choisir aurait jusqu’à présent été « contre » EDF, contre le TRVE. Quelle désinformation !

Notre association a demandé encore récemment une révision de la formule de calcul du tarif réglementé pour assurer qu’il soit orienté vers les coûts réellement supportés par EDF, pour laisser toutes ses chances à l’opérateur historique de pouvoir être compétitif et d’avoir, le cas échéant, l’offre la plus attractive structurellement pour tous les consommateurs.

Au-delà de ses combats pour une juste réforme de l’organisation du marché de l’électricité, l’UFC-Que Choisir éclaire simplement les consommateurs, en fonction de la régulation actuelle qui s’impose à tous – qu’on le veuille ou non – , sur la meilleure façon de réduire leurs factures énergétiques, et agit concrètement pour leur permettre d’obtenir les économies les plus importantes possibles. Tout le reste n’est qu’affabulation.

Alain Bazot

Président de l’UFC – Que Choisir

 

Même catégorie

COMPTEURS LINKY ATTENTION !

COMPTEURS LINKY ATTENTION !

4 décembre 2021

PERMANENCES LITIGES

30 novembre 2021